Che Textes
     

ESPACE CHE GUEVARA

30 rue Edouard Dupray

76210 BOLBEC

FRANCE 

     

                 

Exigeons-nous ce qui paraît impossible : - la suppression du capitalisme - à partir de l'âge de 16 ans et pour tous, une formation professionnelle de base et continue, un travail utile, un salaire unique et égal -

Qui sommes-nous?
l'Adhésion
Contactez-nous
CHE BROCHURE
CHE GUEVARA PAR LES DOCUMENTS

Che ses œuvres

Che ses poèmes

Che ses discours

Che ses lettres

Che ses citations

Che livres

Che textes

Che documents

Che photos

Che poèmes

Che chansons

Che CD

Che DVD

Che CDR

Che vidéo K7

Che films

Che Timbres

Che monnaies

Che divers

CHE Exposition
Boutique

 

ERNESTO CHE GUEVARA

 Rêver, lutter et conquérir :

« soyons réalistes,exigeons l’impossible »

 ESPACE CHE GUEVARA

 

 

Liste de Textes sur CHE Guevara :

 

 

Comandante Che Guevara

 

Textes repris 

« Quand on parle du CHE les droits d’auteurs n’existent pas, parce que sa pensée est universelle. Parler, écrire, chanter sur le CHE, porter son effigie, sans un combat, sans esprit révolutionnaire humaniste, c’est le trahir ».

Les pirates ont été les premiers communistes, alors pardon ! c’est pour la bonne cause.

À travers les siècles où les événements se bousculent, dans une suite de cris, de revendications, de gloire et de guerre, des hommes ont à leur façon tour à tour '"'violé l'histoire'"' ou du moins l'ont fortement ébranlée. Or chacun d'eux individuellement ou collectivement ont parfois, dans l'inévitable, provoqué la protestation, fait surgir la violence, commis l'erreur... Mais, celle-ci étant humaine, certains d'entre eux, idéalistes, ont désiré dans leur combat apporter quelque chose de mieux à l'humanité.

Le 8 Octobre 1967, était assassiné en Bolivie celui qu'on avait affectueusement surnommé le CHE. À l'époque le monde entier avait retenu son souffle en apprenant la nouvelle de cet événement : certains voyant s'éteindre l'espoir des peuples opprimés, d'autres applaudissant le dénouement parfait de ce danger révolutionnaire. Aujourd'hui, la vie de cet homme est devenue présente dans la culture et le quotidien de ceux qui ont découvert et reçu ses enseignements. De ceux également, ayant profité de son bienfait et de son action libératrice. Enfin, de ceux qui, l'exemple idéologique qu'a légué le CHE, mènent un combat, avec l'utopie tenace de contrer l'injustice.

Ernesto Guevara est né le 14 juin 1928 à l'intérieur des terres chaudes et lointaines de l'Argentine. Fils de la bourgeoisie, il acquière de par sa mère une culture et un intérêt particulier pour l'histoire de l'Amérique Latine et de ses libérateurs. À 21 ans, il part explorer le continent sud-américain. C'est au cours de ce périple qu'il se politisera et commencera à côtoyer les communistes argentins, influencé par un compagnon de voyage. Il constate également la pauvreté, la faim, la maladie et les conditions à l'intérieur desquelles vit le prolétariat. Bientôt médecin, il repart à nouveau en 1953 pour un long voyage qui le guidera jusqu'au Guatemala. Militante de l'aile gauche péruvienne, Hilda Gadea, sa première femme, l'initiera aux classiques marxistes. Peu de temps auparavant, Guevara pratiquera sa profession, puis il se retrouvera en 1955, membre de la résistance mexicaine qui s'oppose à la dictature mise en place par les États-Unis.

Le destin s'empare d'Ernesto Guevara, lorsqu'il rencontre au cours de la même année, Fidel Castro. Ce dernier a du s'exiler au Mexique avec quelques hommes de sa junte révolutionnaire, la première tentative de renverser la dictature de Batista à Cuba ayant échouée. Évidement, pour comprendre la bataille qu'entreprendra alors Ernesto Guevara jusqu'à la fin de sa vie, il faut d'abord se remémorer le contexte mondial de l'époque. Depuis leur indépendance, de nombreux pays d'Amérique Latine ainsi que Cuba, voyaient défiler au sein de leur gouvernement, des hommes politiques cautionnés par les États-Unis. En Afrique, le processus de décolonisation s'amorçait tranquillement au tournant des années 50 et 60. Toutefois, les anciennes métropoles européennes et les États-Unis tentaient d'y instaurer des gouvernements dorénavant africains, mais avec qui bon leur semblaient... Ainsi, en 1955, Cuba était un élément stratégique au pouvoir des États-Unis, mais aussi le royaume de la corruption américaine par excellence. On y retrouve alcool, jeux et casinos ainsi qu'une prostitution qui défile sans problèmes.

Le peuple lui, tente de subsister dans des structures sociales quasi inexistantes. Lorsque Fidel Castro annonce le besoin d'avoir un médecin pour sa nouvelle expédition révolutionnaire dans l'île de Cuba, Guevara se joint immédiatement à la troupe. C'est là qu'il devient le CHE, qui est en fait une interjection donnée aux Argentins en Amérique espagnole. Les deux hommes formeront rapidement une solide amitié. Castro étant meneur d'homme et intuitif, le Che symbolisant quant à lui un personnage lucide et dialectique, ensemble ils se complètent. Enfin, le Che est vite le second responsable du commando d'hommes qui entra dans la Sierra Maestra (région du sud de Cuba) aux cotés de Fidel Castro. L'homme prend goût à ce combat qui représente pour lui une première ouverture vers la libération de l'Amérique latine face à la tutelle américaine. Et pendant quatre ans, il organise la guérilla afin que l'assaut final soit définitif, et que la victoire cubaine soit un moment exemplaire pour les autres batailles qui se déroulent dans ce monde en bouleversement. Ernesto Guevara devient ainsi, l'un des héros du nouveau pouvoir proclamé le 1er janvier 1959. Il est le cerveau de ce groupe de '"'jeunes barbus aux idées neuves'"' qui a réussi à libérer l'île de l'impérialisme américain. Le Che occupe par la suite les rôles de président de la Banque nationale de Cuba en 1960 et de ministre de l'industrie en 1961.

L'orientation communiste qui se définie de plus en plus dans le pays, est en quelque sorte l'oeuvre de l'Argentin. Castro en est le porte-parole. Toutefois, le 3 octobre 1965, surprise... Le Che abandonne ses fonctions dans une lettre d'adieu au peuple cubain. Homme d'action, il explique que '"'sa tâche révolutionnaire est terminée'"' et qu'il part '"'lutter sur d'autres fronts'"', désirant instaurer le socialisme dans le monde. Puis sa disparition après cette annonce est un mystère. Des rumeurs circulent voulant qu'on l'ait aperçu ici et là aux quatre coins du globe. Les médias prétendent à six reprises qu' Ernesto Che Guevara est mort. On apprendra longtemps plus tard que clandestinement il avait tenté de renverser le président Mobutu établit au Zaïre. Ce plan échouant, il retourne en Amérique Latine et organise la guérilla en Bolivie. Avec 27 hommes il obtient quelques succès initiaux, puis l'armée bolivienne diminue progressivement la marge de manœuvre des guérilleros.

Le 8 octobre 1967, tout près de la ville de Santa Cruz, Guevara est capturé et exécuté par le gouvernement bolivien. La mort du héros de la révolution cubaine, a un retentissement à l'échelle internationale. Cependant, de part le monde, révolutionnaires et contestataires ont fait du '"'Commandante Che Guevara'"' le symbole de l'appel à la liberté et à l'anti-impérialisme.